Email Address

contact@artemisafrica.org

Phone Number

+243 97 596 7634

Our Location

DR Congo

Les Gorilles

Considérée comme espèce « parapluie » par les écologistes, le Gorilla gorilla de par sa notoriété internationale et les efforts de conservation qui ont été mis en place depuis Dian Fossey jusqu’aux primatologues actuels et les organisations de conservation, représente un véritable bouclier protecteur pour la faune et la flore menacées car la quasi-totalité des projets orientés vers la survie des gorilles en danger, permettent également de préserver toute la forêt, la biodiversité qu’elle regorge et les communautés qui en dépendent. 

Un des trois plus grands pays d’Afrique, et un des deux les plus forestiers, la République Démocratique du Congo (RDC) compte neuf parcs nationaux(PN) : Virunga, Maiko, Garamba,

Kahuzi–Biega, Kundelungu, le parc Marin de la Mangrove, Salonga, Upemba et la Lomami.

Seul le Parc National de la Salonga est situé à l’Ouest du pays et quatre de ces parcs naturels sont classés parmi les sites en péril du Patrimoine Mondial par l’UNESCO; ll s’agit du Parc des Virunga, de Kahuzi-Biega, de la Salonga et de Garamba (ainsi que de la réserve de faune à Okapi d’Epulu). Par ailleurs, le gouvernement prévoie l’ouverture des nouvelles aires protégées dans les années à venir. C’est d’ailleurs le cas avec le dernier né: le Parc National de la Lomami dont la création a été officialisée début 2012.

En effet, ces différents parcs ébergent diverses espèces animales dont les Gorilles; retrouvés spécialement dans les parcs de Virunga, Maiko et Kahuzi-Biega, également dans la Réserve

Naturelle d’Itombwe(RNI).

Nous distinguons ainsi deux grands groupes de gorilles dont les Gorilles de montagne et les

Gorilles de plaines orientales (de Grauer) que nous proposons d’ailleurs de découvrir avec nous dans les Parcs Nationaux de la RD Congo.

L’aire de répartition historique du gorille de Grauer est comprise dans une zone d’approximativement 52 000 km², de l’escarpement du Rift Albertin à l’est jusqu’à Punia à l’ouest, et de la rivière de Lindi dans le nord jusqu’au massif d’Itombwe dans le sud.

Actuellement, quatre noyaux de populations définis de manière générale sont reconnus : Maiko (y compris le Parc National de la Maiko et les forêts adjacentes), Tayna-Usala (y compris la Réserve Naturelle de Tayna, la Réserve Naturelle de Kisimba-Ikobo, et la forêt d’Usala), Kahuzi-Kasese (y compris le secteur de basse altitude du Parc National de Kahuzi-Biega et la forêt adjacente à l’ouest dans la Réserve des Gorilles de Punia), et le Massif d’Itombwe (y compris la Réserve Naturelle d’Itombwe).

Des populations isolées supplémentaires sont présentes à Masisi et dans le secteur de haute altitude du Parc National de Kahuzi-Biega, et sur le Mont Tshiabirimu dans le Parc National des Virunga. Les Gorilles étaient aussi présents au sud d’Itombwe dans les forêts de bambou de l’escarpement Ouest du rift, et un inventaire de la WCS a permis d’observer quelques signes de gorilles subsistant dans la région en 2014, mais qui étaient la cible d’activités de chasse. Toutes les aires protégées dans lesquelles on trouve des gorilles de Grauer ont été créées spécifiquement, ou en partie, pour protéger cette sous-espèce, les Parcs Nationaux de Kahuzi-Biega et de la Maiko étant considérés comme les sites abritant les populations les plus importantes.

Le gorille de montagne (Gorilla beringei) en revanche, est distribué en deux populations réparties

sur trois pays, la République Démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda.

Ces deux populations vivent presque entièrement dans des parcs nationaux. La première se situe autour des volcans éteints du massif des Virunga (450 km²) qui constitue une seule zone contigüe de l’habitat du Gorille de montagne aux trois frontières.

Ces gorilles sont officiellement protégés par le Parc National des Virunga en RDC, le Parc National des Volcans au Rwanda et par le Parc National des Gorilles de Mgahinga en Ouganda.

La deuxième population se trouve principalement au sud-ouest de l’Ouganda, dans le Parc National de Bwindi-Impenetrable Forest (331 km²), à la frontière avec la RDC.

Dans les Virunga, le gorille de montagne vit entre 2000m et 3600m d’altitude, avec des excursions occasionnelles jusqu’à 4100m, alors que celui de Bwindi vit entre 1160m et 2600m !

En 2001, on estimait que 183 gorilles de montagne étaient présents en RDC, c’est à dire environ la moitié de la population des gorilles des Virunga.

L’aire de répartition de la population bien distincte des gorilles de montagne de Bwindi se limite largement au Parc National de Bwindi Impenetrable Forest en Ouganda, mais inclut également une partie de la RDC.

La population des gorilles de montagne des Virunga a été étudiée depuis plus de 40 ans, et est surveillée depuis les années 70, faisant d’elle une des populations de grands singes la mieux surveillée. En revanche, il y a peu de données disponibles sur le statut et les tendances du gorille de montagne de Bwindi.

Les données actuelles présentent une nette augmentation des gorilles des Virunga grâce aux efforts des gardes forestiers, communautés riveraines encadrées par l’organisation Artemis Africa.

Tags :
Share This :

Categories

Upcoming Events

Opening Internet Cafe

24
Oct